Johanne Arel

Cofondatrice, directrice adjointe et professeure de violon

Reconnue comme l’une des plus grandes pédagogues au Canada, Johanne Arel a formé de nombreux violonistes depuis une trentaine d'années, dont plusieurs sont lauréats de concours régionaux, nationaux et internationaux.

Parmi ses anciens élèves, plusieurs se sont taillé une place de choix dans des ensembles majeurs tels les Violons du Roy, I Musici de Montréal, la Piéta, les orchestres symphoniques de Montréal, Québec, Bolzano (Italie), Columbus, Chicago, Edmonton, Buffalo, London (ON) et d’autres, tel Alexandre Da Costa, sont aujourd’hui solistes ou violons solos de divers ensembles. Inspirés par son dynamisme et sa passion pour l’enseignement, plusieurs sont également professeurs de violon dans divers conservatoires du Québec, écoles, collèges, universités canadiennes et américaines.

Johanne Arel débute ses études de piano et de violon chez Les Ursulines à Trois-Rivières. Elle poursuit son apprentissage du violon avec Ethel Stark et obtient un premier prix à l'unanimité au Conservatoire de Montréal dans la classe de Taras Gabora. Récipiendaire de plusieurs prix et bourses, elle se perfectionne auprès de pédagogues réputés, dont Dorothy Delay, Shirley Givens, Stefan Gheorgiu et Sidney Hart.

Passionnée très tôt par l'enseignement, Johanne Arel participe activement à la mise sur pied d'une école préparatoire de violon aux conservatoires de Trois-Rivières et de Montréal. Elle enseigne au Conservatoire de musique de Montréal depuis 1978 et y occupe le poste de chef de la section des cordes.

Sa grande expertise est recherchée par divers organismes, entre autres l’Académie de musique du Québec et plusieurs écoles à vocation musicale, qui font appel à ses connaissances pour bâtir et mettre à jour leurs programmes d'enseignement du violon.

Régulièrement invitée à donner des classes de maître, entre autres aux Conservatoires de Val d'Or, de Saguenay et au Camp musical de l'Estrie, Johanne Arel donne également des ateliers de perfectionnement à plusieurs professeurs de violon du Québec. Membre de jurys de divers concours, elle est aussi fréquemment invitée comme juge par de nombreuses écoles de musique privées.

En 1985, elle fonde, avec son conjoint et mentor Raymond Dessaints, également professeur de violon émérite et chef d’orchestre, le Camp musical des Laurentides situé à Saint-Adolphe-d’Howard dans les Laurentides. Depuis 1997, le camp est reconnu par le Ministère de la culture et des communications, comme l’un des trois camps de formation professionnelle au Québec et accueille chaque été 300 stagiaires provenant du Canada et des États-Unis.

Parallèlement à sa carrière de pédagogue, Johanne Arel est, depuis 1988, violon-solo de l'Ensemble Amati, avec lequel elle compte treize enregistrements dont plusieurs participations comme soliste ainsi que de nombreuses captations pour la radio.