John Mac Master

Chant - Tenor

Le ténor canadien John Mac Master a tenu les rôles les plus exigeants du répertoire dramatique dans le monde entier : lesCavaradossi (Tosca), Canio (Pagliacci), Otello, Manrico (Trovatore), Calaf (Turandot), Peter Grimes, Florestan (Fidelio), Tristan, Erik (Fliegende Holländer), Bacchus (Ariadne auf Naxos), ont été ses cartes de visite pour le Metropolitan Opera, l’Opéra National de Paris, le Volksoper de Vienne, le Festival Gergiev à Rotterdam; pour Frankfurt, Stuttgart, Leipzig, Dresde, Barcelone, Singapour, Séoul, Pékin; pour les Opéras de  San Francisco, New York, Australie, partout aux Etats-Unis et avec tous les orchestre symphoniques majeurs au Canada.

Il a travaillé avec plusieurs des plus grands chefs d’orchestre de notre temps tels  Sir Colin Davis, Bernard Haitink, Sir Charles Mackerras, Richard Hickox, James Levine, Yannick Nézet-Séguin, Daniel Harding, Bernardi, Gergiev, Tovey et Spano.

En concert, il a été engagé pour la Symphonie no.9 de Beethoven, le Requiem de Verdi, Carmina Burana de Orff, la Symphonie no.8 de Mahler et Das Lied von der Erde à de nombreuses reprises mais également pour la Messe Glagolitique de Janacek, Gurrelieder de Schoenberg et Le Rêve de Géronte d’Elgar.

M. Mac Master apporte une large et variée expérience à son enseignement. Il a commencé à chanter des chansons folkloriques acadiennes dans les écoles francophones qu’il a fréquentées à Moncton puis a été chanteur principal d’un groupe rock ainsi que chantre et musicien d’église dans les paroisses catholiques de Montréal, Toronto et New York. Le chant choral était, et demeure, une de ses passions : le Chœur St-Laurent de Iwan Edwards, Les Tudor Singers de Wayne Riddell’s ainsi que cinq années comme choriste professionnel dans la Compagnie canadienne d’Opéra de Lotfi Mansouri ont été fondamentaux.

Sur scène, il a également chanté les rôles principaux dans les comédies musicales au Rainbow Stage de Winnipeg, au Shaw Festival et dans le Fantôme de l’Opéra à Toronto et sur Broadway.

Ses enregistrements incluent Fidelio et la Symphonie no. 9 de Beethoven avec l’Orchestre Symphonique de Londres et  l’Amour des 3 Oranges sur Chandos, la première mondiale d’Antikrist (Danachord) de Langgarrd et Bérénice de Handel sous l’étiquette Newport Classic.

Ayant précédemment enseigné à la Western University de London, en Ontario, il a été engagé comme professeur à la Schulich School of Music de l’Université McGill en 2016 et il est déterminé  à partager son savoir et son amour du grand art avec une nouvelle génération d’interprètes.  Diplômé du Cegep Loyola et des universités Concordia et McGill, cet engagement marque un heureux retour dans la ville où il a joui d’une longue et fructueuse relation avec l’Orchestre Métropolitain et l’Opéra de Montréal.